vivre en établissement

Vous êtes résident en maison de retraite ou famille de résident, ce forum accueille vos observations, expériences, témoignages et suggestions pour améliorer la qualité de vie dans les établissements.

vivre en établissement

Message par fran » Mar 29 Avr 2008 10:14

il me semble être la première pour demarer le sujet

il y a encore beaucoup à faire pour améliorer la vie de nos ainés en maison de retraite

Ma mère est en établissement depuis 20 ans, elle a vécu en foyer logement puis en dans qq maisons de retraite et elle est en "long séjour" actuellement ou elle va terminer sa vie. Elle a 84ans , aveugle depuis 20ans et tous les handicaps liés à sa maladie "le diabète" donc très dépendante

La plupart des membres du personnel font tout ce qu'ils peuvent pour aider, soigner etc.... mais il y a toujours "couac" et c'est très dur
au niveau de l'organisation, les couchés et les repas du soir pris très tôt , la composition et la qualité des repas, le linge personnel perdu etc...sont autant de choses qui ne contribuent pas à améliorer la vie des personnes dépendantes, ni celle des familles.

quoi faire ????
fran
 
Message(s) : 262
Inscription : Mer 26 Mars 2008 08:39

Re: vivre en établissement

Message par PIERRE » Mar 29 Avr 2008 17:40

Etre en robe de chambre à 17 h 30 .... ce n'est pas drôle !
Le linge perdu et .... aussi les bijoux (forcément avec peu de valeur) disparus
Ce qui manque également ce sont les sorties, notamment par beau temps !
Tout certainement par manque de moyens financiers
Pourtant un mois de long séjour coûte 1800 euros après déduction de l'APA

Que faire ?

Trouver des bénévoles peut-être ou des "étudiantes infirmières" (travaux pratiques avec mise d'un pied dans la future vie active de chacune d'elles)
PIERRE
 
Message(s) : 1211
Inscription : Mer 19 Mars 2008 17:41

Re: vivre en établissement

Message par FELIX » Mar 29 Avr 2008 22:03

Je pense qu'il faut faire attention et bien différencier les différentes populations accueillies en foyer logement, en HEPAD et en long séjour. Les personnes n'ont pas la même autonomie, la même endurance ni même les mêmes envies. Dans les longs séjours, dont vous sembler parler, vous ne pouvez pas organiser de sorties pour la majorité des pensionnaires qui sont en règle général en fin de vie ou dont les facultés physiques sont très diminuées de part la maladie et la vieillesse. Nous avons déjà évoqué le coût d'un long séjour où le matériel, le personnel, la location des bâtiments, etc... sont des postes qui pèsent très lourds. En long séjour, la seule chose qui arrive à bien fonctionner pour une majorité de personne sont les activités musicales et la gastronomie. Ne leur parler pas de sorties, ils sont bien trop fatigués pour ça (je parle de majorité, il est vrai qu'il y a des exceptions aussi). Alors, il faut s'orienter vers des activités plus individualisées, selon la capacité de chacun, avec un personnel qui fait déjà ce qu'il peut pour qu'à 12H tout le monde soit autour de la table, toilette faite et qu'à 19H30 le dernier résident soit couché. Imaginez le travail de 3 aides soignantes pour 15 personnes (c'est le quota sécu) à faire déjeuner, à laver et à préparer... normalement elles doivent travailler à deux.... la troisième travaille avec une infirmière qui de son coté à 30 personnes à soigner (toujours quota de la sécu). Le soir, idem 15 résidents à coucher, à quelle heure croyez vous que le dernier atteindra son lit si vous faites dîner tout ce petit monde en habit de journée à 19H....
Fautes de moyens et de personnel, les activités sont souvent organisées par des personnes bénévoles, la lecture notamment. Le cout des animateurs est tel qu'il serait impossible de pouvoir en avoir tous les jours.
Sur la région une association regroupe des jeunes d'une vingtaine d'année qui se pose une année pour essayer de trouver leur voies. Certains d'entre eux sont bénévoles dans ce type de structure et animent quelques après midi. Les élèves infirmières dès qu'elles le peuvent sont recrutées sur des postes de remplacement d'aides soignantes (après leur 1ère année d'école je crois mais là, je ne suis plus très sure).
"Les vrais hommes de progrès sont ceux qui ont pour point de départ un respect profond du passé". E. RENAN
FELIX
 
Message(s) : 500
Inscription : Mer 19 Mars 2008 19:35

Re: vivre en établissement

Message par fran » Mer 30 Avr 2008 07:55

pitié :cry: Félix ne parlez pas de gastronomie en établissement et encore moins en long séjour

tout le monde sait qu'on mange mal dans les hopitaux et c'est pas prêt de changer puisqu'on parle de plateaux froids pour les week-end
j'ai déjà fait un courrier à la direction avec l'aval de tout le personnel et rien ne change.
Depuis cinq ans, les repas sont mal adaptés,ni aux personnes ni aux régimes, ne sont pas bons tout simplement (pas salés,trop de charcuteries grasses, de viandes en ragout pas cuites, pas d'assaisonnement , trop de desserts sucrés, genre crèmes pour enfants, pratiquement pas de fruits) j'ai entendu des soignants me dire qu'ils ont honte de proposer cela aux residents. Pour ceux qui ne peuvent pas manger le plat prévu toujours pareil: la purée pas salée.

Pour ce qui est du manque de personnel je veux bien le croire, ils sont fatigués et les personnes qui arretent pour maladie ne semblent pas être remplacées.^
Mais il y a des personnes qui font leur travail et qui y mettent leur coeur et les autres....qui sont là parce-qu'ils n'ont rien trouvé ailleurs et là...comme c'est un métier particulier on peut rencontrer des cas de maltraitance volontaire ou non.
IL faudrait de la formation encore et encore...

Le prix, vous trouvez que ce n'est pas assez cher??ce que vous annoncez plus haut, c'est pour ne chambre à deux lits (pratiquement pas de chambre individuelles)

Le couché se fait vers 16h30 et le repas du soir arrive vers 17h30, il me semble que c'est trop tot pour quelqu'un qui est diabétique, la nuit est longue avant le petit déjeuner . pas de collation dans la soirée.
là je vous parle d'un long séjour où, malgré tout il me semble qu'on le personnel fait tout ce qu'il peut

Nous avons fréquenté des maisons de retraite et là, il y aurait beaucoup à dire, à moins que çà ait changé depuis cinq ans ??????
fran
 
Message(s) : 262
Inscription : Mer 26 Mars 2008 08:39

Re: vivre en établissement

Message par FELIX » Mer 30 Avr 2008 09:07

pitié :cry: Félix ne parlez pas de gastronomie en établissement et encore moins en long séjour
Ce que je voulais dire par là, c'est que les animations qui fonctionnent bien notamment en long séjour c'est tout ce qui est musical et ce qui tourne autour de la nourriture. Les personnes âgées aiment bien se retrouver autour d'un bon repas, pas forcément copieux, mais avec des aliments de qualité et bien souvent peu compliqués. Nous avions une petite dame qui rêvait d'un oeuf sur le plat.... Compte tenu de la règlementation il était interdit de lui en servir un car les oeufs doivent être en omelette... un midi, nous l'avons amené au restaurant manger son oeuf.
Je n'ai jamais voulu dire qu'on mangeait bien dans les hôpitaux et longs séjours. Certains établissements font des efforts et je trouve injuste de tout généraliser. Dans l'établissement où je travaillais la Directrice organisait avec le cuisinier une fois par mois un repas dit "thérapeutique" où une dizaine de résidents choisissait le menu. A cet occasion ses résidents s'habillaient en "Dimanche" pour fêter l'événement. Une semaine par mois des repas à thème pour l'ensemble étaient organisés. Le reste du temps, la Directrice se "battait" (le mot n'est pas trop faible) avec la cuisine et la société de restauration pour que les repas n'en ait pas que le nom. Toute la Direction de l'établissement déjeunait le midi à la résidence le même menu que les résidents, sans amélioration quelconque. Le soir, une personne était chargée de surveiller le repas. Concernant les menus, ils étaient proposés par la société de restauration qui soit disant les avait établis avec une diététicienne en plusieurs déclinaisons selon les différents régimes, ce qui parfois nous laissait... perplexes. Sur le papier c'était certes très bien, mais la réalité sur le terrain était que le cuisinier n'avait ni les produits, ni le personnel ni parfois la formation (notamment les mixés) pour les mettre en place.
Concernant les hopitaux, je suis d'accord avec vous. Ma belle-mère a fait un séjour d'un mois suite à une chute à son domicile et j'ai du me rendre tous les jours auprès d'elle pour aller la faire manger en lui apportant le repas tellement ceux proposés étaient dé..... Même la soupe du soir était immangeable. Sans compter que le personnel lui posait le plateau sur la déserte pensant que la cuillère viendrait certainement à sa bouche toute seule car ma belle belle désorientée par une déshydratation importante, ne trouvait même plus sa bouche. J'ai du faire intervenir son médecin traitant et l'ai fait transférer dans un autre établissement.

Concernant les diabétiques, il est vrai que la nuit est longue. Chez nous les repas étaient servis à 18H pour ceux déjà couchés et 18H15 pour les autres. Les diabétiques, après de longues tractations entre la Directrice et la société de restauration, avaient une collation servie vers 21H.

Mais il y a des personnes qui font leur travail et qui y mettent leur coeur
Je n'ai jamais dit le contraire et j'ai beaucoup d'admiration pour ses personnes qui font bien leur travail dans des conditions difficiles. Mais il y a ce que j'appelerais les "charlots".... ceux qui n'ont rien à faire là et qui pénalisent les bons par leur attitude, désinvolture et absence.

Quant au prix, regardez ce que coute une journée d'hospitalisation en long séjour en hopital communal, deux de mes protégés y sont et payent un peu plus de deux milles euros aujourd'hui. Je n'ai jamais dit que ce n'était pas chèr mais le cout de fonctionnement de telle structure ne permet pas n'importe quoi non plus et ne laisse pas beaucoup de marge de manœuvre.
"Les vrais hommes de progrès sont ceux qui ont pour point de départ un respect profond du passé". E. RENAN
FELIX
 
Message(s) : 500
Inscription : Mer 19 Mars 2008 19:35

Re: vivre en établissement

Message par PIERRE » Mer 30 Avr 2008 15:51

C'est que certains résidents n'ont aucune envie de sortir .... mais ceux qui ont envie restent à l'intérieur .... faute de moyens je suppose !
Si les journées sont facturées à l'heure juste prix .... alors pourquoi ne pas publier le "bilan" par rubrique avec un maximum de détails)
Peut-être aurions nous pas mal de surprises (de très mauvaises surprises)
PIERRE
 
Message(s) : 1211
Inscription : Mer 19 Mars 2008 17:41

Re: vivre en établissement

Message par fran » Mer 30 Avr 2008 17:12

au sujet des repas ce doit être plus facile de s'organiser pour mieux manger en maisons de retraite, plus petites structure qu'en long séjour qui dépendent d'un hopital.
Dans une des premières maisons de retraite ou elle a vécu, il y avait un jardin entretenu par un pensionnaire et la cuisine était faite sur place, je crois que c'est l'idéal.

Mais pour moi, pourquoi faire mauvais alors qu'on peut faire simple et bon ???

vous avez raison, les personnes agées demandent des repas simples, pas trop lourds en sauces fortes, des choses qu'ils cuisinaient eux-mêmes avant.Ne pas oublier qu'elles ont du mal à macher et à avaler ,(alors le bourguignon mal cuit, à éviter...)
C'est si difficile à réaliser du bon pas trop cher??? là ou est ma mère, la soupe qu'elle aimait dans le temps est inmangeable aussi.
J'ai parlé avec une diététicienne avant d'envoyer mon courrier, elle m'a dit qu'on ne la consultait pas pour l'élaboration des menus, on lui demande seulement après. Je ne sais pas si çà a changé depuis mais toujours est-il que les repas continuent à ne pas être bons.

La campagne qu'on fait sur les fruits et légumes frais n'est pas du tout appliquée dans cet établissement, le seul fruit qui apparait de temps en temps est la banane et des compotes industrielles (merci pour les diabétiques)
Pour le suivi des soins de santé, la nourriture est importante, et puis pour le moral aussi. ma mère a perdu 25kg, quand je m'en inquiète, on me repond, elle était forte avant...ok. Mais elle n'a plus envie de manger.

Une anecdote, quand elle est arrivée dans ce service, je l'avais sorti d'une maison de retraite ou elle aurait laissé sa vie, elle a fait un séjour à l'hopital en moyen séjour , puis le long séjour nous a accepté.;
Bon,choquée de ce qu'elle avait subi, elle ne parlait plus, elle ne mangeait plus. Ils avaient pris l'habitude de la nourrir tout mouliné à la cuillère, je vous dit pas, tout le repas est mélangé au mixer, pas beau à voir.
Dans ce service, rassurée, progressivement elle a émergé et m'a dit un jour j'en ai marre de manger mouliné, eh, bien çà n'a pas été du jour au lendemain, pour faire changer les choses. Comme je vis assez loin, je fonctionne avec le téléphone et çà c'est un handicap à la communication.

Là aussi, il y a des problèmes, la communication avec tout le personnel, pas facile, trop de personnes qui tournent, un personnel qui ne peut pas parler, qui semble fuyant parfois. Pourtant après 5ans de présence, j'aimerais quand j'arrive pouvoir être accueillie et avec un membre de l'équipe s'asseoir au bord du lit et parler de nos doutes, de nos peurs, de tout quoi... au lieu de cela , on me dit prenez rendez-vous avec le medecin (qui est surbooké, et avec qui on ne peut pas parler de tout et de rien)
Ma mère est en fin de vie, comme la majorité des personnes qui sont là, on traverse des periodes de grandes souffrances, de doutes, je me sens seule parfois.
Quand c'est trop dur j'appelle en espérant que ce soit telle ou telle infirmière si humaine et à l'écoute, parfois j'ai cette chance et parfois, je raccroche encore plus seule, la personne au bout du fil n'était pas la bonne.

Je tiens à remercier les membres du personnel qui savent trouver un moment pour me parler et aussi avec ma maman et qui savent nous rassurer. ils ne sont pas assez nombreux malheureusement.
fran
 
Message(s) : 262
Inscription : Mer 26 Mars 2008 08:39

Re: vivre en établissement

Message par fran » Mer 30 Avr 2008 17:46

Si les journées sont facturées à l'heure juste prix .... alors pourquoi ne pas publier le "bilan" par rubrique avec un maximum de détails)
Peut-être aurions nous pas mal de surprises (de très mauvaises surprises


par exemple..pierre ???, pas tout compris moi :( le bilan rubrique par rubrique) :roll:
fran
 
Message(s) : 262
Inscription : Mer 26 Mars 2008 08:39

Re: vivre en établissement

Message par FELIX » Mer 30 Avr 2008 19:27

Je pense que là aussi pierre, le manque de transparence fait grand tord. Les Directions générales (en règle générale parisiennes pour les établissements privés) refusent que les résidents (ou leurs familles) voient les comptes juste pour "cacher" la somme demandée à la résidence pour les "frais de gestion". Il faut payer le siège social : les services juridiques, comptables, la communication (vous savez, pas celle que fran vous ou moi avons besoin mais celle qui dit "Venez chez nous, on est les plus beaux on est les meilleurs"), sans oublier la "mutualisation" qu'ils ont mis en place pour que les établissements excédentaires viennent au secours des déficitaires pour payer certains travaux obligatoires par la règlementation et éviter leur fermeture. Le scandale pour moi est surtout dans ses frais de gestion qui sont parfois exorbitants, je comprends alors pourquoi ce manque de transparence. Posez la question un jour durant une réunion, je pense que vous allez en faire tousser plus d'un !

Un établissement pour moi, est le reflet de son Directeur/trice. C'est lui qui doit imposer à des prestataires extérieurs et à son personnel une qualité que sont en droit d'attendre les résidents et leurs familles. C'est également lui qui doit être le premier à encadrer les familles comme fran et qui est relayé ensuite par son personnel, tout le personnel, de la personne de l'accueil à l'auxiliaire de vie. Des formations existent à tous les niveaux. Il s'agit d'un accompagnement de fin de vie autant pour la personne âgée que pour l'entourage proche. Quand ma belle mère a eu ses problèmes le médecin de l'hopital (une femme) a convoqué mon mari et avachie sur sa chaise, la blouse ouverte, lui a dit textuellement "Je ne sais pas ce qu'à votre mère, elle est liquéfiée. Que pensez vous faire ?" Il ne lui manquait que le chwing gum et la casquette à l'envers ! Je précise aussi que la petite dame ne savait pas que je travaillais en long séjour. L'entretien a duré 10 minutes maximum et nous sommes repartis en devant trouver une solution sans connaitre le problème. Même moi qui travaillait dans le milieu médical j'avoue que ça m'a choquée.

plus facile de s'organiser pour mieux manger en maisons de retraite, plus petites structure qu'en long séjour
Je ne suis pas tout à fait d'accord. Le problème est que nous avons à faire à de la restauration collective. Les cuisiniers envoyés sur les établissements, maison de retraite ou long séjour, arrivent d'écoles, collèges ou entreprises diverses. Je ne sais pas si vous vous souvenez de vos cantines scolaires.... :cry: c'est la même chose, de plus, ils n'ont pas la formation adaptée aux besoins des personnes âgées. pourquoi faire mauvais alors qu'on peut faire simple et bon tout simplement parce qu'ils ne savent pas faire bon !
"Les vrais hommes de progrès sont ceux qui ont pour point de départ un respect profond du passé". E. RENAN
FELIX
 
Message(s) : 500
Inscription : Mer 19 Mars 2008 19:35

Re: vivre en établissement

Message par PIERRE » Mer 30 Avr 2008 19:47

Aus secours , j'ai écrit

"Si les journées sont facturées à l'heure juste prix "

Quelle horreur !!!

Lire plutôt "Si les journées sont facturées à leur juste prix "

EXCUSEZ MOI
PIERRE
 
Message(s) : 1211
Inscription : Mer 19 Mars 2008 17:41

Suivant

Retour vers LA VIE EN MAISON DE RETRAITE, CONSEILS DE LA VIE SOCIALE (CVS)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)